Les grandes lignes concernant l’expertise immobilière à Compiègne

Partager sur :
Les grandes lignes concernant l’expertise immobilière à Compiègne

De manière simple, une expertise immobilière à Compiègne consiste à évaluer un bien pour connaître sa valeur sur le marché local. La démarche est toutefois plus complexe qu’une estimation. En voici les grandes lignes.

Comment s’effectue une expertise immobilière ?

Comme lors d’une estimation, les différentes caractéristiques du bien sont étudiées durant son expertise. Elles sont confrontées aux normes locales et aux exigences du marché. La démarche sert surtout à déterminer les éventuelles défaillances de la propriété. Elle permet aussi de trouver les solutions adéquates pour y remédier.

À l’issue de la démarche, l’expert doit délivrer un compte rendu détaillé de son évaluation. 

En outre, comparée à une estimation, une expertise évalue le bien sur un plan plus large. En effet, elle étudie également sa conformité par rapport aux impératifs administratifs et législatifs selon les réglementations dans le droit privé et le droit public.

Qui est habilité à l’entreprendre ?

L’expert immobilier est le spécialiste attitré de l’expertise immobilière. Il se consacre uniquement à la démarche après avoir suivi une formation. Aucune autre entité ne peut réaliser l’opération. 
En comparaison, une estimation immobilière peut être effectuée en ligne, par un notaire, par un agent immobilier ou même par le propriétaire du bien.

Quel est le coût d’une expertise immobilière ?

Contrairement à une estimation qui peut être gratuite, une expertise immobilière est toujours payante. L’intervention de l’expert peut coûter plus de 2 000 euros. Plusieurs paramètres permettent de déterminer les rémunérations du spécialiste, dont la complexité du bien mis en jeu.

Quand est-ce qu’une expertise est indispensable ?

La démarche peut s’effectuer en vue de mettre le bien en vente. Toutefois, peu de propriétaires-vendeurs prennent l’initiative de l’entreprendre compte tenu de son coût.

Elle est surtout requise lors d’une indivision ou d’un divorce si la propriété fait l’objet d’un litige entre les parties concernées.